Generic selectors
Correspondance exacte seulement
Chercher dans les titres
Chercher dans les contenus
Post Type Selectors
Filtrer par catégories
Actualités TGG
Alimentation
Habitat
Hygiène et bien-être
Loisir
Mobilité
Mode éthique
Numérique
Crème solaire : comment s’y retrouver ?

Crème solaire : comment s’y retrouver ?

 

La crème solaire est importante pour protéger sa peau et lui éviter un vieillissement prématuré. Il est par ailleurs d’abord fortement recommandé de ne pas s’exposer au soleil entre 11h et 16h et de préférer les zones d’ombre. Aussi, un tee-shirt léger en coton ou en soie vous protégera davantage des dégâts du soleil sur votre peau qu’une crème solaire. Néanmoins, il est parfois difficile d’éviter le soleil à ces horaires, alors voici des indications pour vous aider à choisir une crème solaire moins nocive pour l’environnement.

 

🤔 Comment ça fonctionne ?

 

Il existe deux types d’UV contre lesquels la crème solaire protège. Les UVB sont responsables des effets à court terme sur la peau comme les coups de soleil. Les UVA, quant à eux, n’ont pas de conséquences immédiates, mais sont entre autres les responsables du cancer de la peau. Les crèmes solaires protègent de ces deux types d’UV grâce à deux filtres : un filtre chimique qui absorbe les rayons ultraviolets du soleil et les transforme en chaleur, et un filtre physique, qui, grâce à des minéraux, renvoie la lumière du soleil¹. Les indices de crèmes solaires correspondent à la quantité d’UV laissée passer par le soleil. Une crème indice 25 laisse passer 4 % des UV, tandis qu’avec un indice 30, on passe à 3,33 % d’UV².

 

💨 Pourquoi ça pollue ?

 

Le tourisme de masse et l’utilisation généralisée de crème solaire ont pour conséquence une grande quantité de crème solaire relâchée dans les océans. Les dégâts causés par les crèmes solaires seraient attribués à l’oxybenzone, un des filtres chimiques contre les UV. Ce composé chimique rend l’exposition au soleil toxique pour les coraux³.

De plus, les crèmes solaires contiennent des microplastiques, qui finissent donc dans les océans, et par conséquent dans l’alimentation des animaux marins. Il est donc conseillé d’attendre 30 minutes après avoir mis de la crème solaire pour aller nager dans la mer, car la peau aura absorbé une partie de la crème appliquée.

 

💡 Comment s’y retrouver 

 

À cause des raisons précisées ci-dessus, il faut rappeler qu’aucune crème solaire n’est complètement respectueuse de l’environnement. Il est seulement possible d’atténuer les conséquences en choisissant une des marques faisant des efforts pour limiter leur impact.

Premièrement, vous pouvez simplement lire la composition de la crème : la réglementation européenne oblige les marques à noter sur les flacons tous les ingrédients contenus dans le produit. Il est notamment recommandé d’éviter l’utilisation de crème si elle contient de l’oxybenzone, citée plus haut. Il est possible d’utiliser l’application Inci Beauty pour en savoir plus sur la composition de vos produits en scannant le code-barre. Le site La vérité sur les cosmétiques vous aidera à en savoir plus sur les ingrédients utilisés dans vos cosmétiques. 

En plus de ces astuces, voici les labels qui peuvent vous aider dans le choix de vos cosmétiques.

 

🌸 Les labels 

 

Évidemment, les labels Bio existent dans le domaine des crèmes solaires. Ces labels peuvent garantir, entre autres, une utilisation réglementée des nanoparticules, ainsi qu’une mention écrite si les particules sont utilisées sous forme nanométrique. Il est important que ce soit régulé et mentionné, car une particule utilisée sous cette forme peut avoir des propriétés différentes par rapport à sa forme de base²

Notamment, les nanoparticules permettent aux crèmes solaires d’être ingérées par les coraux. Plusieurs labels Bio existent, et ils se distinguent par leurs exigences : vous trouverez un tableau comparatif sur le site Mon Corner B.

 

L’un d’eux est le label Cosmebio, qui se base sur trois critères : le respect de l’environnement, la quantité d’éléments naturels dans le produit, et l’engagement social de la marque. Ce label est donc un bon indicateur si vous recherchez une crème qui respecte aussi votre peau, car pour l’obtenir, il faut au minimum que 95% des composants soient d’origine naturelle et/ou bio. Vous pouvez retrouver sur leur site toutes les crèmes ayant le label. Néanmoins, les crèmes solaires bio sont souvent moins efficaces, car elles ne protègent parfois que des UVB et donc uniquement des effets à court terme⁵.

Le label Nordic Swan est un label écologique contenant une multitude de critères, uniquement sur le plan écologique, et s’intéresse à tout le cycle du produit, de la conception à l’évacuation en passant par l’utilisation et par les déchets que le produit génère. Ce label est un des plus exigeants, et peu de crèmes solaires l’ont obtenu. Parmi elles, on peut retrouver des produits Biotherm, dans la gamme Lait Solaire Waterlove

Dernièrement, vous avez sans doute pu apercevoir le logo “Ocean Respect” sur certains flacons de crèmes solaires. Attention, ce logo n’est pas un label. D’après le site web Les Echos⁶, ce logo garantit entre autres “que les filtres solaires sont non éco-toxiques, non assimilables par les organismes vivants marins” et que “les formules des crèmes sont dépourvues de silicones pour une biodégradabilité optimale”. Mais peu d’informations sont disponibles sur les entités délivrant le logo. 

 

✨ Les marques recommandées

 

Voici les quelques marques que l’on peut vous recommander : 

  • Les laboratoires Biarritz, labellisés Cosmos Organic, un des labels bio.
  • La marque PATYKA Paris, certifiée Bio et dont les produits sont faits en France.
  • La gamme de lait solaire Waterlove de chez Biotherm, certifiée Nordic Swan. 

Pour résumer, aucune crème ne sera sans conséquence pour l’environnement. On peut cependant vous conseiller de bien sélectionner la vôtre pour qu’elle soit la plus respectueuse de l’environnement possible. Si vous allez en nature, appliquez-la en avance, et si vous allez vous baigner dans des étendues d’eau protégées, n’oubliez pas qu’il y a aussi d’autres façons de se protéger tel que les habits anti-UV, chapeaux ou autres.

 

Sources : 

¹ Comment fonctionnent les écrans des crèmes solaires ? – Futura Sciences

² Bien protéger sa peau du soleil – Que Choisir

³ Crèmes solaires toxiques pour le corail : des scientifiques révèlent le mécanisme chimique à l’œuvre – Geo

Les crèmes solaires sont nocives pour les océans (mais des alternatives existent) – National Geographic

Les crèmes solaires bio sont-elles vraiment efficaces ? – Au Féminin

Crème solaire : peut-on vraiment protéger sa peau sans polluer les océans ? – Les Echos

Partager

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × 5 =

MENU