Generic selectors
Correspondance exacte seulement
Chercher dans les titres
Chercher dans les contenus
Filtrer par catégories
Actualités TGG
Alimentation
Hygiène et bien-être
Loisirs
Mode éthique
Nature en ville
Outils du quotidien
Parents et enfants
Transports
Zéro déchet
Comment réduire ma pollution digitale ?

Comment réduire ma pollution digitale ?

 

📖 1) Le contexte

 

L’évolution du numérique est fulgurante. Les nombreuses innovations technologiques rendent notre quotidien de plus en plus digitalisé, elles modernisent nos habitudes économiques et sociales et semblent nous simplifier la vie. On ne s’en passe plus, ou difficilement. Pourtant cette consommation digitale, bien qu’elle puisse paraître invisible, a un fort impact sur notre empreinte et pollution environnementale. Toutes nos actions en ligne émettent des gaz à effet de serre (GES), que ce soit regarder un film, écrire un mail, télécharger une application ou publier une photo sur Instagram. On ne s’en rend pas forcément compte. Découvrons les problématiques de cette consommation puis apprenons à réduire cette pollution digitale.

⚡ Surconsommation d’électricité


En fait, ce qui génère le plus de CO2, ce sont les Datas Centers qui nous permettent de surfer sur internet et de consommer du contenu en ligne. Les Datas Centers
dans lesquels les données sont hébergées, traitées et organisées doivent être continuellement alimentées en électricité. Pour éviter d’atteindre la surchauffe et l’interruption de nos activités, des climatiseurs sont nécessaires pour les refroidir. Ces serveurs et climatiseurs fonctionnent donc sans arrêt et participent grandement à augmenter notre empreinte carbone. Il existe plus de 4700 Data Centers répartis à travers le monde. Datacentermap en dénombre environ 1800 aux Etat-Unis et 156 en France dont 14 en Rhône-Alpes. D’après Greenpeace, cela représentait 7 % de la consommation d’électricité mondiale. Pour nous permettre une connexion sans fil, on compte également 11 millions d’antennes-relais et des dizaines de satellites. 

⏱ L’obsolescence programmée

 

Au centre de cette pollution digitale, il faut également prendre en compte la production des appareils électroniques que nous utilisons. De l’extraction des métaux lourds aux particules dangereuses jusqu’à l’assemblage des pièces, ces petites innovations technologiques ont un réel impact sur les émissions globales de GES. Les composants utilisés sont minuscules et assemblés entre eux d’une manière très complexe, ce qui rend le désassemblage quasi impossible. Chaque utilisateur possède en moyenne 8 appareils électroniques (selon GreenIT en 2019). Ces appareils sont souvent renouvelés par les nouvelles générations qui sortent chaque année, sans que les précédents ne soient forcément recyclés correctement.

Ce n’est pas toujours de la faute du consommateur, les concepteurs de nouvelles technologies en sont en grande partie responsables. Par exemple, certaines applications mobiles deviennent obsolètes et inutilisables sur des modèles de smartphones trop anciens selon les constructeurs. Cette pratique nous pousse à changer régulièrement d’appareils et impacte donc notre surconsommation.  

Vous voilà conscient de l’impact de notre consommation numérique au quotidien. Si vous souhaitez réduire votre consommation et vous rapprocher de la sobriété numérique, découvrez les écogestes que vous pouvez adopter.

 

♻️ 2) Les solutions et écogestes

 

💻 Sur internet :

 

– Mettre ses sites en favoris pour éviter de générer une nouvelle recherche à chaque fois et donc consommer davantage d’énergie. Le favori vous redirige directement vers le site souhaité. The Greener Good propose par exemple un onglet “Clés pour passer à l’action” avec des conseils sur diverses rubriques, notamment sur comment repenser son usage du numérique. 

– Bien choisir son moteur de recherche. Certains navigateurs vous permettent de naviguer sur internet tout en faisant une petite action pour l’environnement.

Lilo est un moteur de recherche avec une particularité : 50 % de ses revenus publicitaires sont reversés pour le financement de projets sociaux et environnementaux. Vous pouvez d’ailleurs choisir de soutenir The Greener Good en reversant vos dons (sous formes de gouttes) à l’association. 

Ecosia est un moteur de recherche solidaire qui plante des arbres. Chaque recherche compte. En décembre 2020, grâce aux recherches des internautes, 115 millions d’arbres ont déjà pu être plantés, essentiellement en Afrique et en Amérique du Sud.

YouCare transforme les recherches en bonnes actions grâce à ses revenus publicitaires.

Qwant permet de protéger sa vie privée, pratique niveau éthique donc. 

– Fermer les onglets inutilisés et ouverts dans le navigateur. Le fait qu’ils restent natifs puise de l’énergie dans la mémoire vive de l’appareil. Dès que l’on relance le moteur de recherche, toutes les pages doivent se recharger à nouveau.

– Utiliser FileVert pour transférer ses dossiers et fichiers avec une empreinte numérique inférieure comparée au site wetransfer. 

– Pour tester l’écoresponsabilité d’un site web, visiter : ecoindex.fr et website carbone calculator.

 

📅 Habitudes quotidiennes :

 

Eteindre sa box internet la nuit, le week-end et chaque fois qu’elle ne sert à personne. En plus d’éviter de consommer de l’énergie pour rien, vous ferez des économies sur votre facture. Pour faciliter le débranchement de la box et de toutes les prises, préférez les multiprises avec un bouton on/off. Elles sont pratiques et permettent de tout éteindre d’un coup.

– Ne pas laisser son ordinateur ou son téléphone recharger toute la nuit et les débrancher lorsqu’ils sont à 100 % de charge

– Éteindre ses appareils à la fin d’une journée ou d’une session de travail. Il faut éviter de les laisser en veille puisqu’ils continuent de consommer de l’énergie, et il faudra donc les recharger plus régulièrement.

– Utiliser ses appareils jusqu’à ce qu’ils ne fonctionnent plus. Lorsque c’est le cas, essayez de le réparer vous-même ou en vous rendant dans un magasin spécialisé (à Lyon par exemple : L’Atelier Soudé, un Repair Café, l’association ENVIE Rhône). 

– Mettre à jour ses documents en ligne et supprimer ceux qui ne servent plus. Pour libérer de la place en ligne, on peut stocker ses données sur un disque dur ou une clé USB.

 

🛒Acheter ou louer d’occasion ou reconditionné :

 

         > E-recycle est une boutique lyonnaise qui rachète les anciens téléphones ou ordinateurs pour les réparer et en propose des reconditionnés remis à neuf.

         > Rzillient est une entreprise Lyonnaise propose des équipements IT reconditionnés à la location ou la vente. 

         > Il existe aussi le site internet Back Market qui vous permet d’acheter des appareils électroniques ou électroniques reconditionnés.

         > Commown a également un onglet shop sur lequel retrouver des appareils en location. 

         > Des labels écologiques tels que TCO ou encore l’Ange Bleu existent pour certifier l’impact limité de vos appareils sur l’environnement.

– Rapporter ses anciens appareils au constructeur. Retrouvez les centres de collecte agréés ici. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se passer des produits d’Apple, sachez que l’entreprise récupère les Iphone pour les réparer ou recycler les métaux lourds (Apple Trade In).

– Consulter la carte interactive The Greener Good, catégorie électronique. Rendez-vous par exemple au Générateur9 pour fabriquer ou réparer des appareils numériques (ou autres) dans des ateliers aménagés.

emails astuces réduction empreinte écologique

📧 Boîte mail :


Chaque mail représente 20 grammes d’émission de CO2 émis
, équivalent aussi à 25 minutes d’utilisation d’une ampoule de 60 watts. Quelques astuces sont simples à mettre en place.

– Faire le tri de ses mails pour diminuer le stockage nécessaire dans un Data Center.

– Vider régulièrement sa corbeille et ses spams.

– Éviter de mettre en copie trop de personnes, ne laisser que les destinataires indispensables

– Éviter d’utiliser la fonction “répondre à tous” si ce n’est pas nécessaire.

Préférer les échanges directs lorsque cela est possible. 

Se désabonner des nombreuses newsletters que l’on peut recevoir. Il y a généralement un bouton qui le permet en bas de page de la newsletter. De même, dès que vous avez lu la newsletter TGG, nous vous conseillons de la supprimer pour éviter de la stocker. 

CleanFox est un site, simple d’utilisation, qui vous permet de nettoyer votre boîte mail. Vous connectez votre adresse mail, l’outil identifie les newsletters et vous choisissez vous même lesquels vous souhaitez ne plus recevoir. Pratique pour gagner du temps. 

– Mettre un lien vers l’emplacement d’un document en ligne plutôt que de l’ajouter en pièce jointe. Le mail sera moins lourd à envoyer et stocker.

Enlever ou réduire sa signature mail si l’on s’adresse à un contact que l’on connaît déjà. Les signatures de mails sont généralement associées à une image qui alourdit le contenu du mail.

 

🎥 Loisirs : On stream avec modération


Limiter le streaming. Malheureusement, le visionnage de vidéos en ligne correspond à 60,6 % du trafic internet global et mondial selon l’AFP (citant un rapport de la société canadienne Sandvine daté de septembre 2019). Le téléchargement (légal bien sûr !) est moins énergivore que le streaming.

– Baisser la qualité d’une vidéo : revenir au SD (Standard Definition) plutôt qu’au HD (Haute Définition). Lorsque l’on regarde une vidéo sur son téléphone, ce n’est pas nécessaire que la qualité soit systématiquement en HD, surtout si l’on ne fait qu’écouter sans regarder l’image : baisser la qualité à 360p ou 720p dans les réglages au lieu de choisir la valeur habituelle et automatique 1080p.

Préférer les podcasts aux vidéos. Les images et vidéos sont très énergivores.

Bloquer la lecture automatique des vidéos par défaut : on choisit ce que l’on souhaite regarder.

Diversifier ses sources de divertissements : lire un livre ? Faire un jeu de société ? 

 

💪 Le mot de la fin :

Parlez-en autour de vous pour convaincre d’autres utilisateurs à adopter ces bonnes pratiques au quotidien et pour développer une prise de conscience collective sur notre consommation numérique.

Pour en savoir plus sur la conception responsable des services numériques et des leviers à mettre en place en entreprise plus spécifiquement, consultez les publications du Cigref et de l’Institut du Numérique Responsable et GreenIT.

Sources :
https://www.cigref.fr/publication-sobriete-numerique-une-demarche-d-entreprise-responsable
https://lebondigital.com/comment-remedier-a-la-pollution-numerique-a-son-echelle/
https://www.linkedin.com/company/greenit.fr/
https://www.greenit.fr/2020/01/07/sobriete-numerique-7-bonnes-resolutions-pour-2020/
https://ekwateur.fr/documents/guide-pollution-digitale.pdf
https://institutnr.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-v3-65-bonnes-pratiques-greenit.pdf

 

Partager

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

MENU